Menu Fermer

Nuno Espirito Santo remet en question la décision du VAR de refuser le but des Wolves

Le patron Nuno Espirito Santo a remis en question un autre appel controversé de la VAR contre les Wolves après leur match nul 0-0 contre Leicester.

La tête de Willy Boly en première mi-temps a été refusée après qu’une revue vidéo ait conclu que Pedro Neto était hors-jeu à quelques millimètres du but.

Hamza Choudhury a été expulsé pour les Fox après avoir reçu un deuxième carton jaune pour un défi imprudent sur Leander Dendoncker à 14 minutes de la fin.

Mais les Wolves sont restés frustrés et seul Sheffield United, avec cinq buts, a vu plus de buts exclus par les décisions de la VAR en Premier League cette année.

a déclaré Nuno : “Il y avait une expression ici en Angleterre à propos de la “lumière du jour” dans ces décisions.

“La loi est la loi, mais y a-t-il un avantage évident ? Je suis toujours positif, je suis contrarié bien sûr parce que Molineux bourdonnait et s’est soudainement effondré.

“Il faut faire quelque chose. Quand vous avez quelque chose et que quelqu’un vous le prend, vous n’aimez pas ça, mais la loi est la loi.

“Je ne suis pas un spécialiste de l’arbitrage, nous ne jugeons pas le travail des arbitres ici. Je suis frustré par la situation et tout ce qu’elle implique. Nous ne devrions pas rester assis ici à en parler”.

Ce point a propulsé les Wolves à la septième place de la Premier League, à trois points du cinquième, Sheffield United. La cinquième place pourrait maintenant offrir une place en Ligue des champions après l’interdiction européenne de deux ans imposée à Manchester City pour violation du règlement sur le fair-play financier.

Nuno a cependant minimisé la course pour la cinquième place, en disant “Vous pensez que nous poursuivons quelque chose ? Nous cherchons un bon moment pour récupérer et dimanche nous allons commencer à préparer le jeudi (en Europa League contre l’Espanyol).

“Nous ne pensons à rien d’autre. Jeudi sera très difficile”.

Les chances de succès étaient minces jusqu’à la fin de la première mi-temps, lorsque Neto a coupé le ballon après une mauvaise passe de Kasper Schmeichel et que Raul Jimenez a repris de la tête.

Une minute avant la mi-temps, Boly pensait avoir ouvert le score, en regardant la tête de Matt Doherty, mais le VAR qui dirigeait Neto était légèrement hors-jeu.

Choudhury a marché après son deuxième avertissement, pour avoir fait tomber Leander Dendoncker, en fin de seconde mi-temps et les Wolves se sont mis en quête d’un vainqueur.

Jimenez aurait pu gagner, mais il a détourné la tête dans la dernière minute du temps réglementaire, tandis que Schmeichel a contrecarré l’effort d’Adama Traore, blessé.

Ce point a permis à Leicester de conserver sa troisième place, mais le club a remporté l’un de ses cinq derniers matchs de première division grâce à Jamie Vardy, meilleur buteur avec 17 réalisations, qui n’a marqué qu’une fois lors de ses 11 derniers matchs.

a déclaré le patron Brendan Rodgers : “C’était un bon match, vu qu’il était 0-0.

“Le but qui a été refusé nous est venu d’un jeu un peu bâclé de notre part qui a conduit au corner. Nuno sera évidemment déçu, mais quand on est le manager de l’autre côté, c’est brillant.

“Dans les 20 dernières minutes, vous devez faire preuve d’un autre type de courage. Pour nous, garder une feuille propre et s’en sortir à la fin était très agréable”.

Mais Rodgers a remis en question le premier carton jaune de Choudhury après une faute sur Jimenez en début de seconde période.

Il a ajouté : “C’est un tacle vraiment bien choisi. Hamza reçoit la balle et le pied de Jimenez lui arrive sur le tibia. Je pensais qu’il était malheureux avec le premier jaune”.